Les possibilités d'une élection fédérale

Alors que s'amorce l'année 2021, les Canadiens sont assaillis par la perspective qu'une élection fédérale puisse être déclenchée comme un assaut contre eux à n'importe quel moment. La machinerie des firmes de sondage, des groupes de réflexion, des médias et des experts, contrôlée par la faction libérale présentement au pouvoir, s'active déjà depuis quelque temps en disant à quel point elle est populaire et mérite une majorité afin de payer les riches et intégrer le Canada dans la machine de guerre américaine sous la présidence de Joe Biden, sans les inconvénients d'un gouvernement minoritaire. Les autres factions au sein de la classe dirigeante fourbissent leur propre machine électorale pour améliorer leurs chances.

Leurs manoeuvres illustrent bien comment les élections sont utilisées comme un assaut contre le droit de conscience du peuple. Les Canadiens se font dire quels sont les « enjeux ». Ils se retrouvent avec des candidats qu'ils n'ont pas choisis. Ils deviennent la cible de campagnes coûteuses qui réduisent la démocratie à donner à des gens sur qui ils n'exercent aucun contrôle l'autorité d'agir en leur nom.

L'idée d'élire un gouvernement de parti dont on dit qu'il jouit du consentement des gouvernés est un spectacle qui évoque la fable des habits neufs de l'empereur. Les factions intéressées usurpent la machinerie de l'État par le biais d'un processus frauduleux appelé élections afin de servir des intérêts privés très étroits. Une bande de courtisans déclarent que les habits neufs de l'empereur représentent la démocratie, une démocratie par ailleurs magnifique. L'empereur est chaque jour plus en proie au narcissisme et lui aussi se met à dire à quel point il est chanceux d'avoir ces courtisans qui lui permettent d'exhiber sa nudité sans représailles d'aucune sorte. Ils croient que le peuple n'a aucun pouvoir ; que c'est le peuple en fin de compte qui est nu parce qu'il ne peut rien faire pour contrôler le pouvoir de l'empereur de faire ce qui lui plaît.

Le Parti communiste du Canada (marxiste-léniniste) n'accepte pas ces fabulations qui lient le peuple à un système qui justifie qu'on paie les riches au nom de grands idéaux. Le PCC(M-L) participe aux élections sous le nom de Parti marxiste-léniniste du Canada. Il défend les intérêts des travailleurs en mettant tout le poids de son organisation et de sa presse dans l'effort pour donner directement une expression à la voix des travailleurs et aux réclamations que font les gens de tous les milieux du fait qu'ils sont des humains. Seul le PCC(M-L) met de l'avant une vision et une direction définies qui reposent sur le renouveau politique pour que le peuple puisse lui-même prendre les décisions qui l'affectent et faire en sorte que ceux qui sont en position de pouvoir soient tenus de rendre des comptes.

Il est temps maintenant de se préparer à affronter cet assaut qui sera lancé au moyen de l'élection en élaborant les positions sur les questions qui préoccupent le corps politique en partant du point de vue de la classe ouvrière. Plus que jamais, la situation requiert des politiciens ouvriers qui se font les champions de la cause de la justice, de la démocratie et de la paix et sont capables de parler des problèmes auxquels la classe ouvrière et le pays font face et de les mobiliser dans le travail pour apporter des solutions à ces problèmes. Le peuple et le pays n'ont aucun intérêt à donner carte blanche aux partis cartellisés pour fixer l'ordre du jour et présenter au peuple des faits accomplis.

Il est d'autant plus important d'activer le facteur humain/conscience sociale alors que sévit la COVID-19 pour que les travailleurs ne soient pas abandonnés à leur sort. Les travailleurs doivent être capables d'évaluer la situation avant et pendant une période électorale afin de décider comment participer de façon à briser leur marginalisation et leur dépolitisation et de mobiliser leur pouvoir. La force des travailleurs est dans leur nombre et leur organisation en tant que politiciens ouvriers qui représentent la cause de l'humanisation de l'environnement naturel et social par l'affirmation des droits de tous et de toutes.

(Photos : LML)


Cet article est paru dans

Volume 51 Numéro 1 - index begins -->

Nos meilleurs voeux de succès pour 2021

Lien de l'article:
Les possibilités d'une élection fédérale - Anna Di Carlo


    

Site Web:  www.pccml.ca   Courriel:  redaction@cpcml.ca