Une nouvelle année commence

Nos meilleurs voeux de succès pour 2021

À l'occasion du Nouvel An, le Parti communiste du Canada (marxiste-léniniste) salue tous celles et ceux qui, partout dans le monde, ont joué un rôle crucial en 2020 en montrant par leurs actes que notre sécurité est dans la lutte pour l'affirmation des droits de toutes et tous.

D'abord et avant tout, le Parti transmet ses salutations chaleureuses du Nouvel An à tous ses membres et sympathisants. Il exprime son appréciation sincère de tous les efforts déployés pour faire avancer son projet d'édification nationale dont le 25e anniversaire a été marqué cette année, l'année du 50e anniversaire de la fondation du Parti. Plusieurs initiatives ont été prises en 2020 pour consolider l'Initiative historique du PCC(M-L) conformément aux décisions du VIIIe Congrès et les résultats sont encourageants. Le grand effort pour publier Le Marxiste-Léniniste, ses suppléments et Forum ouvrier, pour encourager tous celles et ceux qui sont aux premières lignes de la lutte pour l'affirmation des droits de toutes et de tous, a été vraiment exceptionnel. Pour citer un lecteur : « Meilleurs voeux de 2021 au Parti pour toutes vos actions et votre clarté dans le passé. Que le Parti continue et prospère dans la ‘nouvelle' année ! »

Le PCC(M-L) salue également la classe ouvrière et le peuple du Canada qui se sont fait honneur durant l'année qui vient de s'écouler. Ils ont encore une fois montré de quoi ils sont faits, dans les conditions de la pandémie, en combattant les injustices de toutes sortes et en soutenant ceux qui luttent pour la paix, la justice et la démocratie, tant au pays qu'à l'étranger. Les travailleurs canadiens expriment collectivement leurs réclamations à la société en s'opposant à tout acte d'injustice, y compris dans les conditions de la pandémie où ils doivent veiller eux-mêmes à la sécurité de leurs collègues de travail.

À leur grand honneur, les travailleurs canadiens ont persisté à défendre la dignité du travail en réclamant ce qui leur appartient de droit. Choisissant la grande voie, non seulement défendent-ils la santé, la sécurité et le bien-être de ceux dont ils ont la responsabilité immédiate, mais ils s'efforcent collectivement de trouver des moyens d'exiger des comptes des gouvernements qui persistent sur la voie de la destruction antisociale et prétendent avoir le mandat de le faire.

La pandémie a permis de sensibiliser les Canadiens à l'état de l'économie et au rôle des travailleurs dans la production. Les Canadiens sont devenus plus conscients de la manière dont l'économie est gérée au Canada, des conséquences désastreuses où mène la voie de payer les riches suivie par les gouvernements des différents partis, tant au niveau fédéral que provincial, depuis l'avènement du néolibéralisme au milieu des années 1980. À l'initiative des travailleurs, de nombreux collectifs se sont mobilisés pour apporter des solutions aux nombreux problèmes qui existent à cause du démantèlement de tous les arrangements connus jusqu'alors. Il est clair que tant que la direction donnée par les pouvoirs en place à l'économie et à tous les aspects de la vie sera de préserver le système capitaliste mangeur d'hommes et les institutions dites de démocratie libérale qui ont fait leur temps, la destruction de l'environnement social et naturel se poursuivra au service d'intérêts privés étroits. Le chaos et l'incohérence généralisée continueront de dominer tous les aspects de la vie et continueront de causer la destruction.

La mondialisation sous le contrôle de l'oligarchie financière est une catastrophe : la pauvreté, l'itinérance, le chômage, la destruction de la nature et les menaces de guerre mondiale qui grandissent chaque jour. La classe ouvrière a la force du nombre et la capacité d'établir une nouvelle direction pour sortir l'humanité des ténèbres dans lesquels l'élite dominante a plongé l'espèce humaine et la Terre Mère dans son obsession à payer les riches.

Conscients des difficultés auxquelles ils sont confrontés, nous saluons tous les travailleurs qui produisent et fournissent les biens et les services dont nous ne pouvons nous passer. La plupart d'entre eux mettent leur santé et leur vie en péril en l'absence de coopération de leurs employeurs ou des gouvernements à tous les niveaux, dont l'objectif premier est de payer les riches et non de voir au bien-être de la population.

Nous condamnons le gouvernement fédéral pour avoir réagi à la pandémie d'une manière tout à fait intéressée, empruntant de l'argent à des sources privées, puis appelant ces fonds privés « fonds publics » pour ensuite les distribuer principalement à des intérêts privés étroits, prétendant que ce sont eux, et non les travailleurs, qui sont essentiels à l'économie. Sa décision d'exiger que les travailleurs et les étudiants vulnérables remboursent les milliers dollars qu'ils ont reçus de la Prestation canadienne d'urgence et autres soutiens sous prétexte qu'ils n'étaient pas admissibles au départ, selon des règles dont on ne les avait pas informés, est inadmissible. Comment ceux qui n'ont pas d'argent vont-ils faire pour rembourser cet argent ?

Nous exprimons notre grande admiration pour les professionnels et les travailleurs de la santé qui ont défendu avec acharnement la population contre la contagion, dans les conditions les plus difficiles à cause de décennies de compressions antisociales dans le système de santé et de la privatisation des services de santé. Nous exprimons nos plus sincères condoléances aux familles de ceux qui ont été victimes du coronavirus à cause du refus et de l'incapacité des gouvernements de financer adéquatement un système de santé public qui maintient les normes les plus élevées en matière de soins et de qualité.

Nous sommes de tout coeur avec les familles qui ont perdu des proches comme résidents ou dans l'exercice de leurs fonctions dans les établissements de soins de longue durée. Personne ne devrait être forcé de subir l'inhumanité des stratagèmes pour payer les riches. Cette orientation a produit des soins à but lucratif qui laissent nos aînés et le personnel qui les soigne à l'abandon, à un destin parfaitement évitable.

Nous saluons les enseignantes et les enseignants et tout le personnel de nos garderies, écoles, collèges et universités qui s'acquittent de leurs tâches dans des conditions intenables. Nos meilleurs voeux à tous les enfants, étudiants et parents qui sont obligés de se débrouiller dans des conditions de vie que les gouvernements s'assurent de maintenir hors de leur contrôle.

Nous saluons les travailleurs et les personnes de tous les horizons qui se sont manifestés pour protéger et défendre les travailleurs migrants, les étudiants étrangers, les demandeurs du statut de réfugiés et les immigrants récents vulnérables, ainsi que ceux qui défendent les droits des sans-abri et de tous ceux et celles qui ont besoin d'abri et de protection.

À l'occasion de la nouvelle année, le PCC(M-L) salue les peuples autochtones dont la lutte pour mettre fin à l'injustice coloniale et faire respecter les droits qui leur appartiennent du fait de leur existence est au coeur de la résolution des problèmes de la constitution, de la démocratie et des institutions anachroniques du Canada.

De même, les efforts des résidents de toutes les provinces et du Québec pour mettre fin à l'offensive antisociale et résoudre la crise en faveur du peuple encouragent chacun à persister dans sa volonté d'humaniser l'environnement naturel et social. La jeunesse fait la fierté de tous à cet égard. Tout cela souligne le fait que la classe ouvrière et le peuple sont parfaitement capables de sortir la société de la crise en résolvant les problèmes auxquels elle est confrontée.

Nous saluons la lutte de résistance courageuse et le combat pour les droits de la classe ouvrière et du peuple des États-Unis. Leur lutte pour la justice, contre l'impunité policière et pour l'égalité a grandi en ampleur et en intensité au cours de la dernière année, gagnant le soutien des forces démocratiques du monde entier, notamment des Canadiens qui partagent bonheurs et malheurs avec leurs voisins du sud. Aujourd'hui, alors que le nombre d'évictions monte en flèche aux États-Unis et que le chômage massif, conséquence de la pandémie, signifie qu'il n'y a pas d'argent pour se nourrir et se loger, le combat que le peuple mène pour mettre en place de nouveaux arrangements est appelé à ouvrir la voie au progrès.

Nous transmettons nos salutations aux peuples d'Asie, d'Afrique, d'Amérique latine et des Caraïbes qui luttent pour leurs droits et réaffirmons notre solidarité anti-impérialiste. Leurs luttes pour la justice et pour être maîtres de leur destin se poursuivent sans relâche et s'intensifient, même dans les conditions d'une pandémie incontrôlée et de la crise qui assaille leur société, qui ne fait qu'exacerber les injustices déjà très graves de la vie quotidienne. Aujourd'hui, les yeux du monde entier sont tournés vers les fermiers et les peuples de toute l'Inde qui luttent pour abroger les lois agricoles destinées à les déposséder au profit d'intérêts privés étroits. Par centaines de millions, les habitants de l'Inde et de l'Asie du Sud réclament justice et revendiquent des arrangements constitutionnels qui les favorisent. Un salut rouge au peuple du Cachemire et à tous les peuples qui affirment leur droit d'être.

Nous saluons les peuples d'Asie occidentale qui persistent dans leur lutte pour la souveraineté et leur droit à l'existence face à l'agression incessante de l'impérialisme américain et de ses hommes de main, notamment les sionistes israéliens en Palestine, en Syrie, en Iran et au Yémen. Nous sommes également aux côtés des peuples d'Afrique où les anciennes puissances coloniales, dans leur acharnement à vouloir continuer de piller les ressources naturelles et contrôler les sphères d'influence, commettent des agressions contre les peuples des anciennes colonies qui s'efforcent d'être les décideurs souverains de leurs nations. C'est le cas au Mali, en Côte d'Ivoire et ailleurs, notamment en République arabe sahraouie démocratique dont le peuple résiste activement à la tentative du Maroc, soutenu par la France, de réoccuper son pays par la force des armes.

Félicitations aux peuples organisés du Venezuela et de la Bolivie qui ont remporté des victoires électorales importantes en 2020, donnant une réponse bien méritée à l'impérialisme américain et à ses apaiseurs, y compris le Canada, lesquels sont déterminés à forcer un changement de régime dans leur pays et à empêcher le peuple d'exprimer sa volonté démocratique. Nous nous engageons à faire tout en notre possible pour que l'Amérique latine et les Caraïbes soient une zone de paix et que le Canada ne puisse pas être utilisé comme base pour miner la lutte des peuples pour la paix, la démocratie et la liberté.

Le 1er janvier est le 217e anniversaire de la révolution haïtienne de 1804 qui a renversé le règne de l'esclavage et du colonialisme. Les révolutionnaires dirigés par Toussaint Louverture et Jean-Jacques Dessalines ont combattu et vaincu successivement les puissances européennes de la France, de l'Espagne et de l'Angleterre et établi fièrement leur république indépendante, Haïti, en 1804. Haïti a été le premier pays au monde à établir les droits de citoyenneté sur une base moderne, droits qui appartiennent aux êtres humains du fait qu'ils sont des êtres humains membres d'un corps politique. Ce fut une rupture décisive avec la conception des droits des puissances coloniales reposant sur la propriété et un système de privilèges, que les impérialistes américains et d'autres continuent à ce jour d'imposer au peuple haïtien. Les réalisations remarquables d'Haïti ont encore aujourd'hui une grande importance pour son peuple et pour tous les peuples du monde qui luttent pour de nouveaux arrangements qui affirment les droits sur une base moderne.

Le 1er janvier, nous transmettons également nos salutations chaleureuses à tous nos partis fraternels, en particulier en ce moment au Parti communiste de Cuba et à son premier secrétaire, le général d'armée Raul Castro, ainsi qu'au peuple cubain et à son président Miguel Diaz-Canel, et les félicitons à l'occasion du 62e anniversaire de la Révolution cubaine. Nous nous engageons à faire tout en notre pouvoir pour contribuer à vaincre le blocus criminel des États-Unis et les attaques d'autres types que les États-Unis intensifient dans le vain espoir de mettre à genoux Cuba révolutionnaire. Pendant ce temps, le prestige de Cuba a atteint de nouveaux sommets par sa résistance au blocus brutal des États-Unis et sa défense résolue de son indépendance et de son projet d'édification nationale. L'oeuvre exemplaire de la Brigade médicale internationale Henry Reeve, qui sauve des vies dans plus de 39 pays, lui a valu une mise en candidature pour le Prix Nobel de la paix 2021. Le travail des scientifiques cubains est également exemplaire. Ils ont déjà mis au point quatre vaccins candidats dans le cadre des efforts de Cuba pour aider à protéger l'humanité contre le virus SRAS CoV-2.

Nos salutations vont aussi au Parti communiste du Vietnam et nous lui transmettons nos meilleurs souhaits de succès à son 13e Congrès national qui se tiendra en janvier 2021. Le gouvernement et le peuple du Vietnam doivent être félicités pour le succès remarquable qu'ils ont obtenu dans le combat pour contenir la pandémie dans leur pays et en développant leur propre vaccin sur la base de leurs propres forces. Avec la mobilisation et la participation active de l'ensemble du peuple, au 30 décembre 2020, le Vietnam n'a enregistré que 1 456 cas au total d'infection à la COVID-19 et 35 décès au total, soit 15 cas et 0,4 décès causés par la COVID-19 par million d'habitants, l'un des meilleurs résultats au monde.

Nos félicitations vont aussi au peuple de la République populaire démocratique de Corée et à sa direction pour leurs réalisations dans l'amélioration continuelle du bien-être du peuple malgré un régime de sanctions brutales, des tentatives de changement de régime et une pandémie mondiale. Nous souhaitons plein succès au Parti du travail de Corée et à sa direction lors de la tenue de leur 8e Congrès durant la nouvelle année.

Nous voulons aussi exprimer notre confiance dans la lutte des peuples d'Europe et de l'Océanie dont les efforts pour affirmer les droits de tous n'ont pas leur égal.

Personne n'est triste de voir l'année 2020 se terminer. Elle passera dans les annales comme une année d'incertitude accablante pour les peuples du monde entier à cause de la pandémie de COVID-19. Les Canadiens, les Québécois et les peuples autochtones sont très fiers d'avoir affronté la pandémie d'une manière qui défend les droits de toutes et de tous. Ils ont beaucoup appris de leur expérience, laquelle nous assimilons à ce moment de l'année où nous disons adieu au passé et nous engageons dans l'année nouvelle. Une leçon cruciale est de ne pas mettre nos vies en suspens en raison de circonstances considérées comme exceptionnelles.

Il s'agit d'un moment historique très particulier où toutes les anciennes formes de gouvernance n'existent plus et où les nouvelles formes qui doivent les remplacer n'ont pas encore vu le jour. Ce qui constituait une autorité publique a été remplacé par la domination destructrice et la dictature des intérêts privés étroits. Loin de mettre nos vies en attente et d'espérer que l'ancien statu quo revienne, nous devons vivre pleinement notre vie dans toutes les conditions et en toutes circonstances. La vie est notre raison d'être, la vie est ce que nous créons en vivant. C'est à nous de s'en saisir.

Nos meilleurs voeux pour la nouvelle année ! Restez en sécurité !

Comité central, Parti communiste du Canada (marxiste-léniniste)


Cet article est paru dans

Volume 51 Numéro 1 

Lien de l'article:
Salutations du Nouvel An: Nos meilleurs voeux de succès pour 2021


    

Site Web:  www.pccml.ca   Courriel:  redaction@cpcml.ca