Le Marxiste-Léniniste

Numéro 76 - 4 juin 2014

Élection du 12 juin en Ontario: la campagne tire à sa fin

Ce que signifie voter stratégiquement


Élection du 12 juin en Ontario: la campagne tire à sa fin
Ce que signifie voter stratégiquement - Jim Nugent
Les enseignants et travailleurs de l'éducation de Windsor-Essex se mobilisent pour faire échec à l'austérité
Les travailleurs de l'éducation s'opposent à l'austérité - Tract de la Fédération des enseignants-enseignantes des écoles secondaires de l'Ontario, district 9


Élection du 12 juin en Ontario: la campagne tire à sa fin

Ce que signifie voter stratégiquement

On peut faire une différence!
On vote pour dire non à l'austérité!
Battons les libéraux et les conservateurs!

À neuf jours de l'élection, cela ne fait pas de doute que les travailleurs et le peuple doivent faire un usage stratégique de leur vote. C'est possible de le faire s'ils votent sur la base de ce qui sert leurs intérêts et non sur la base de l'allégeance à tel ou tel parti politique.

On doit voter stratégiquement parce que tous les partis dominants ont montré qu'ils agissent de façon intéressée. Non seulement ils sont incapables de représenter les intérêts de la classe ouvrière, et ça on le savait déjà, mais ils détruisent l'autorité publique en mettant les intérêts privés aux commandes des institutions publiques peu importe les conséquences. Ils essaient de couvrir leurs activités en disant qu'ils vont faire ces choses de façon « équitable » ou « raisonnable ».

Quelle stratégie les travailleurs et le peuple doivent-ils essayer de réaliser avec leur vote ? On entend de plus en plus dire qu'il faut voter « pour n'importe qui sauf Hudak ». Il y a des forces politiques qui disent aux travailleurs qu'il faut absolument voter stratégiquement, mais elles entendent par là que dans chaque circonscription il faut voter pour le candidat qui a la meilleure chance de battre le candidat conservateur. Suivre ce conseil, surtout que Hudak ne cesse de se mettre les pieds dans les plats pendant la campagne, va mener à un autre gouvernement libéral, possiblement majoritaire.

C'est certain que rien de bon ne va sortir de cela pour les travailleurs. Que penser alors de ce conseil qui est donné de voter stratégiquement sur la base d'enrayer la menace que Hudak représente ?

Est-ce que voter stratégiquement « pour n'importe qui sauf Hudak » va résoudre les problèmes qui se posent pour le peuple dans cette élection ou les grands problèmes auxquels ils font face en ce moment ?

La situation dans laquelle les travailleurs se trouvent en ce moment, c'est que la minorité riche utilise son pouvoir politique pour causer les plus grands torts au peuple et affaiblir l'économie en imposant l'austérité en démantelant les programmes sociaux et les services publics au nom de la réduction du déficit, tout en s'emparant de milliards de dollars par les magouilles pour payer les riches. Le problème politique qui se pose aux travailleurs c'est que tous les partis dominants ont adopté l'ordre du jour d'austérité de l'élite au pouvoir. Comment s'y prend-on pour voter contre l'austérité quand tous les partis dominants se font la concurrence sur la façon d'imposer l'austérité ?

On ne peut pas voter stratégiquement sans s'attaquer à ce problème. Il faut donner une expression politique à l'opposition des travailleurs à l'austérité et faire de cette élection un référendum où les électeurs disent « Non à l'austérité! ». En votant pour « n'importe qui sauf Hudak » on ne peut pas atteindre ce but stratégique. On sera victime de la manoeuvre de l'élite dominante qui pousse l'électeur dans les câbles en utilisant la menace Hudak pour le forcer à choisir entre la version conservatrice et la version libérale des attaques contre les conditions de vie et de travail des travailleurs.

La régression antiouvrière et antisyndicale que les conservateurs de Hudak proposent est un affront à tous les travailleurs et elle doit certainement être traitée avec sérieux. On ne doit épargner aucun effort pour empêcher les conservateurs d'obtenir ne serait-ce qu'un seul siège et encore moins des sièges additionnels, ni un soi-disant mandat de former un gouvernement. Par contre, les travailleurs ne doivent pas se laisser influencer d'une manière qui les range derrière les libéraux et laisse le NPD s'effondrer. Un gouvernement libéral majoritaire va consolider la capacité des riches de mener l'économie dans une voie encore plus nocive en imposant encore plus d'austérité. Défaire les libéraux ne veut pas dire donner la victoire aux conservateurs de Hudak. C'est possible de battre ces deux champions de l'austérité.

On ne doit pas sousestimer l'opposition très répandue parmi les électeurs à l'austérité ni la capacité des travailleurs d'élaborer des façons pratiques de mobiliser cette opposition en temps d'élections. Mobiliser l'opposition à l'austérité pour bloquer à la fois les libéraux et les conservateurs et les empêcher de former un gouvernement majoritaire est un objectif tout à fait réalisable pour l'opposition ouvrière, comme on l'a vu avec les succès qui ont été remportés sur cette question lors de nombreuses élections partielles.

Les conservateurs de Hudak ont été défaits dans six des sept élections partielles qui ont eu lieu depuis la dernière élection générale. Les libéraux ont eux aussi subi de lourdes pertes dans ces élections. Les travailleurs y ont utilisé le vote stratégique pour se prononcer contre l'austérité et ils ont réussi à battre ces deux partis dans plusieurs circonscriptions. Les travailleurs et leurs organisations ont aussi acquis une précieuse expérience en ce qui concerne leur capacité à élaborer des stratégies électorales qui servent leurs intérêts.

Pour voter stratégiquement de façon efficace dans l'élection actuelle, il faut travailler à empêcher les libéraux et les conservateurs de former un gouvernement majoritaire. Il faut empêcher ces partis de pouvoir prétendre qu'ils ont obtenu un « mandat » pour imposer les mesures d'austérité auxquelles ils tiennent tous les deux. Votons de façon stratégique en votant Non ! à l'austérité. Battons les libéraux et les conservateurs et empêchons l'élite au pouvoir de former un gouvernement majoritaire.

Voyons comment cela peut se faire dans chaque circonscription ! Chaque électeur de l'Ontario doit téléphoner à trois amis et les inviter à eux-mêmes téléphoner à trois amis et ainsi de suite. C'est possible de le faire! On peut faire une différence.

(Tiré de Ontario Political Forum)

Haut de page


Les enseignants et travailleurs de l'éducation
de Windsor-Essex se mobilisent pour
faire échec à l'austérité


Des enseignants et travailleurs de l'éducation de Windsor participent à une élection durant les élections partielles d'août 2013 (gauche) et à Niagara Falls en février 2014

Les enseignants et travailleurs de l'éducation membres de la Fédération des enseignants-enseignantes des écoles secondaires de l'Ontario (district 9) et de la Fédération des enseignants du primaire d'Essex ont informé Ontario Political Forum de leur décision de tout mettre en oeuvre pour défaire tant les libéraux que les conservateurs à l'élection du 12 juin.

Les deux syndicats ont commencé à mobiliser leurs membres par une tournée des écoles pour leur expliquer pourquoi chacun doit convaincre trois autres personnes de voter NPD comme vote stratégique pour défaire les libéraux et les conservateurs, et ainsi tenir tous les partis responsables de leurs actes. Ils soulignent l'importance de faire en sorte qu'aucun des partis à l'assemblée législative n'obtienne une majorité dont il pourrait se servir pour imposer l'austérité dans l'éducation et à la population de l'Ontario en général.

Ces syndicats de l'éducation représentent au total 3 000 électeurs qui, par leur fonction dans la société, ont des liens sociaux dans tous les secteurs de la communauté. Les jeudis soirs ils font du porte-à-porte dans Windsor Ouest, où le député sortant est libéral, pour expliquer leur position aux électeurs, entendre leur réponse et les encourager à contacter trois autres personnes pour leur demander d'aider à faire élire le candidat néodémocrate. Ils rapportent que la première sortie a été très positive et que beaucoup de résidents étaient très heureux qu'on leur donne un moyen de défaire les conservateurs et les libéraux.

Les membres de ces syndicats habitent les comtés de Windsor Ouest (libéral), Windsor-Tecumseh (NPD), Essex (NPD) et Chatham-Kent-Essex (PC).

Ontario Political Forum félicite les enseignants et travailleurs de l'éducation de la région d'avoir trouvé une façon de s'activer pour défendre leurs droits et les droits de tous dans cette élection. En s'assurant que les libéraux et conservateurs ne gagnent pas de nouveaux sièges et en leur en enlevant le plus possible, eux et l'ensemble des électeurs de ces circonscriptions peuvent contribuer à faire en sorte qu'aucun des partis ne gagne une majorité pour ensuite prétendre avoir le mandat d'imposer l'austérité. De plus, en gagnant de l'expérience dans cette élection générale, en se mobilisant et en mobilisant l'électorat pour prendre position à la défense de ses droits, les enseignants et les travailleurs de l'éducation de la région seront en meilleure position de contribuer à l'effort pour enlever deux sièges au Parti conservateur de Stephen Harper au niveau fédéral à la prochaine élection générale.

Pour plus d'information sur la position des travailleurs de l'éducation de la région de Windsor-Essex, visiter le site web www.osst9.com

(Tiré de Ontario Political Forum)

Haut de page


Les travailleurs de l'éducation s'opposent à l'austérité


Les enseignants et travailleurs de l'éducation et leurs supporteurs à Windsor manifestent contre le projet de loi 115 peu après son adoption devant les bureaux du député libéral et ministre des Finances de l'Ontario Dwight Duncan le 14 septembre 2012.

Une élection générale a lieu en Ontario le jeudi 12 juin.

La Fédération des enseignants-enseignantes des écoles secondaires de l'Ontario (district 9) qui représente des enseignants et des travailleurs de l'éducation du comté de Windsor et Essex appelle chacun de ses membres à contacter trois personnes pour aider à faire élire le débuté du NPD comme stratégie pour défaire les conservateurs et les libéraux. En défaisant les conservateurs et les libéraux, nous pourrons tenir tous les partis et gouvernements responsables des atteintes aux droits des travailleurs.

Nous voulons aider à empêcher les libéraux et les conservateurs de gagner une majorité dont ils pourraient se servir pour poursuivre leur offensive de privatisation des services publics comme l'éducation et la santé et fragiliser les droits des travailleurs.

Tim Hudak du Parti conservateur dit qu'il va couper 100 000 emplois dans le secteur public, dont 10 000 en éducation, une idée qui est sortir du Rapport Drummond commandé par le gouvernement libéral. Les libéraux pour leur part ont présenté un budget qui retirerait 1,5 milliards $ des programmes sociaux d'ici 2017, ouvrirait la voie encore plus grande à la privatisation des avoirs publics comme la société des alcools et dicterait d'autres concessions aux travailleurs du secteur public.

Les conservateurs et les libéraux ont adopté d'un commun accord la loi 115, la loi qui « donne la priorité aux élèves », en septembre 2012. Cette loi a été utilisée pour nous imposer des conventions collectives sans notre consentement. Le but du gouvernement était de retirer 2,18 milliards $ de l'éducation. C'était aussi une menace pour tous les travailleurs de l'Ontario. On nous disait : ou bien vous acceptez volontairement notre programme d'austérité et les attaques contre les salaires et les conditions de travail, ou bien nous vous les imposerons par la loi.

L'austérité est une fraude peu importe qui la présente. Les libéraux et les conservateurs parlent d'imposer des « limites » aux travailleurs pour pouvoir verser des milliards de dollars au secteur privé. Cela ne résout aucun des problèmes pressants de l'économie qui affectent la vie des gens.

Avec un gouvernement minoritaire, les partis seront forcés de négocier et n'auront pas le même pouvoir de dicter leur volonté.

Nous encourageons les autres travailleurs et syndicats à considérer notre stratégie pour qu'ensemble nous puissions défendre nos droits et rejeter les fausses solutions comme le programme d'austérité. Pour plus d'information, contactez-nous à cpac@osstf9.com ou à 519-948-7570 poste 231.

Haut de page


Lisez Le Marxiste-Léniniste
Site web:  www.pccml.ca   Courriel: redaction@cpcml.ca