Le Marxiste-Léniniste

Numéro 65 - 12 mai 2014

Le Premier Mai 2014 dans le monde

Vigoureuse affirmation des droits et rejet des politiques néolibérales et guerrières

La Havane, Cuba, 1er mai 2014

Partout dans le monde, les travailleurs et les peuples opprimés ont marqué le Premier Mai, la journée internationale d'unité et de lutte de la classe ouvrière. Ils ont célébré leurs accomplissements et se sont engagés à poursuivre leur résistance et leurs luttes militantes contre le vieux monde de surexploitation des humains par des humains, de destruction nationale par les grandes puissances et de course à la guerre des puissances impérialistes pour dominer le monde afin de se garantir de nouvelles sphères d'influence, des zones d'exportation de capital, de main-d'oeuvre bon marché et de matières premières. Dans les pays où les forces révolutionnaires ont triomphé, le Premier Mai est l'occasion pour les travailleurs de célébrer leurs accomplissements tout en se préparant à faire face aux défis du présent et de l'avenir. Dans les pays déchirés par la guerre, les peuples opprimés continuent d'affirmer leur droit d'être tandis que les travailleurs du monde entier combattent pour la justice et pour faire reconnaître la place qui revient de droit au travail.

Un des plus grands défis auxquels les travailleurs des pays du système impérialiste d'États font face c'est celui de s'investir du pouvoir politiquement et de se débarrasser des gouvernements néolibéraux qui ont abandonné leur responsabilité sociale de défendre le droit public et de garantir le bien-être du peuple. Ces gouvernements servent les intérêts privés avec toujours plus d'arrogance, de sans-gêne et de violence au nom de « l'austérité » et d'autres justifications sans fondement afin de faire porter aux travailleurs et aux peuples — ceux-là pourtant qui créent la richesse et font fonctionner la société — le fardeau des crises que cause le système capitaliste monopoliste fini et qui portent en elles la corruption néolibérale, la destruction nationale et la guerre. À cet égard, les actions des travailleurs pour marquer le Premier Mai affirment le caractère commun du combat pour les droits, le pouvoir, la résistance à la régression, la paix et la justice.

Ce numéro du Marxiste-Léniniste comprend des photos et des reportages des actions du Premier Mai aux États-Unis, en Amérique latine, dans les Caraïbes, en Europe, en Asie et en Afrique. On peut lire le compte-rendu des actions du Premier Mai qui se sont tenues au Canada dans le numéro 61, du 5 mai 2014, du LML.

États-Unis


Des rassemblements et des manifestations du Premier Mai ont eu lieu dans des dizaines de villes partout aux États-Unis pour réclamer la fin des déportations des immigrants sans papiers et prendre position en faveur des droits de tous les travailleurs. Par leurs actions, les travailleurs ont clairement proclamé qu'ils refusent d'être divisés sur la base de qui a ou n'a pas de statut. Les travailleurs se sont également opposés aux occupations et guerres impérialistes des États-Unis, à la destruction de l'environnement et à la privatisation des biens et services publics .

Les actions ont fait suite à la mobilisation du 5 avril dans tout le pays pour arrêter les expulsions des sans papiers. Sous l'administration Obama, plus de 2 millions de personnes ont déjà été déportées et on estime que 1100 personnes sont déportées chaque jour. Beaucoup de jeunes immigrants et d'enfants d'immigrants s'impliquent dans la lutte pour leurs droits.

Washington

À Washington, DC, une marche énergique du Premier Mai a débuté à la gare Union et continué vers le Capitole pour se terminer à la Maison blanche. La direction de la marche a été assurée par des jeunes et des familles immigrantes du Maryland et de la Virginie, auxquels se sont joints des jeunes de la Géorgie, du Texas et de l'Arizona qui participent à la campagne Plus une seule déportation. Cette marche de protestation du Premier Mai faisait suite à des manifestations quasi quotidiennes et à des actes de désobéissance civile dans le district de Columbia contre la politique de déportations de l'administration Obama.

Des centaines de manifestants, dont de nombreux étudiants, se sont rassemblés à Malcolm X Park et ont défilé dans le quartier historique de Columbia Heights jusqu'à la Maison Blanche, plus tard dans l'après-midi. Columbia Heights, qui est au centre d'une lutte contre la gentrification, est le lieu de résidence de nombreux travailleurs latinos et plusieurs d'entre eux sont sortis de leur endroit de travail ou de leur logis pour regarder passer la manifestation. Les marcheurs ont présenté plusieurs demandes, l'arrêt des déportations et des incarcérations de masse (il y a plus de 2,3 millions de personnes dans les prisons des États-Unis), l'arrêt de la guerre impérialiste et de l'intervention en Syrie, en Iran, en Crimée et au Venezuela, des soins de santé et l'éducation pour tous.

New York

À New York, des milliers de manifestants rassemblés pour les droits des travailleurs et des immigrants ont marché d'Union Square vers l'hôtel de ville et le parc de Zuccotti. Les participants ont exigé une augmentation du salaire minimum, des contrats équitables pour les employés municipaux, un arrêt des déportations injustes et une réforme de l'immigration nationale. Ils ont aussi demandé que tous les projets de construction soient effectués par des travailleurs syndiqués. Ils ont commencé à converger vers Union Square à midi et ils étaient des milliers quand la marche a débuté à 17 heures.

Syracuse

Un rassemblement a eu lieu à Perseverance Park au centre-ville de Syracuse, dans l'État de New York, qui a porté sur les droits des travailleurs immigrants. Les participants ont mis en valeur la campagne locale contre l'exploitation éhontée des ouvriers agricoles sans papiers qui produisent les produits laitiers, un secteur de base de l'économie locale et de l'État.

New Haven

Détroit

À Détroit, les participants aux actions du Premier Mai se sont opposés à la pression qui est faite aux travailleurs municipaux d'accepter une coupure de 4,5 % de leurs pensions et d'autres concessions dans le cadre de la faillite récente de Détroit. Des milliers de manifestants, en majorité des retraités de la ville, ont bloqué la circulation du centre-ville et protesté à l'intérieur des couloirs de la Chase Bank et devant la résidence du gestionnaire d'urgence Kevyn Orr, scandant « Pas de pensions, pas de paix ! », « Montrons la porte à Orr », et appelant les retraités à voter NON ! à tout accord.

Chicago

Plus de 700 personnes ont défilé dans les rues de Chicago pour marquer le Premier Mai et exigé la fin des déportations et la pleine égalité pour tous immédiatement ! Les slogans « 2 millions, 2 de trop ! » et « Ni Uno Mas ! » (Pas un de plus !) ont retenti dans les rues alors que les marcheurs défilaient du Mémorial de Haymarket au centre-ville de Chicago jusqu'à un centre de détention de l'Immigration and Customs Enforcement (ICE). Des étudiants sans papiers et des jeunes ainsi que les partenaires des personnes qui ont été déportées ont pris la parole lors du rassemblement.

Philadelphie

À Philadelphie, des travailleurs, des activistes communautaires et syndicaux et des étudiants ont tenu une manifestation et un rassemblement. En plusieurs points du parcours, les marcheurs se sont arrêtés pour dénoncer la privatisation des institutions publiques, écoles, prisons et service postal, pour demander un salaire minimum de 15 $ et s' opposer à l'impérialisme américain et au rôle qu'il joue dans le génocide de l'État d'Israël contre le peuple palestinien.

Saint-Paul

À Saint Paul, au Minnesota, près de 2000 personnes ont défilé sur 4 kilomètres en partant de la résidence du gouverneur jusqu'au siège législatif de l'État. Les marcheurs ont mis de l'avant quatre demandes : des permis de conduire pour tous, la reconnaissance des droits des travailleurs, une réforme juste de l'immigration et la fin des déportations. La demande pour un permis de conduire a été de toute la marche parce qu'un grand nombre de personnes qui ont été déportées ont d'abord été détenues pour avoir conduit sans permis. Les marcheurs ont défilé dans l'édifice du Capitole et ont occupé la rotonde, demandant que la législature présentement en cours approuve le projet de loi pour des permis de conduire pour tous. Une autre marche au centre-ville de Minneapolis a demandé des changements immédiats sur la question des déportations et de la réforme de l'immigration.

Milwaukee

Plus de 1000 immigrants, travailleurs et leurs familles ont marché de Milwaukee, du South Side du Wisconsin jusqu'au palais de justice du comté pour exiger que cessent les raids d'ICE aux palais de justice et qu'on accorde un statut légal à tous. Ces derniers mois, il a été révélé que le bureau local d'ICE a envoyé des agents en civil aux palais de justice municipaux et régionaux pour détenir tout immigrant sans papiers qui y va, que ce soit pour un certificat de naissance de son nouveau-né ou pour payer des contraventions.

Tampa

Albuquerque

À Albuquerque, au Nouveau-Mexique, quatre manifestations du Premier Mai, organisées par les syndicats, les activistes à la défense des droits des immigrants et les étudiants ont convergé vers Gateway Park. Les slogans ont retenti: « C'est le capitalisme qui cause les déportations », « Arrêtez les déportations tout de suite ! », « 15 $ minimum / luttons pour les quinze ! », « Mettons fin à la coopération policière avec ICE ! » et « Équité salariale pour les femmes ». Sur la scène était déployée la bannière: « Pas une déportation de plus de travailleurs du Nouveau-Mexique ».

Tucson

Los Angeles

À Los Angeles, des milliers de gens se sont joints aux manifestations annuelles du Premier Mai, occupant massivement les rues de la ville pour exiger la fin des déportations et pleins droits aux immigrants. Les marcheurs ont défilé dans le Chinatown jusqu'au centre de détention de Los Angeles. Ils ont lancé l'appel à garder les familles ensemble et ont mis l'accent sur le fait que les déportations massives ne font que séparer les familles, terroriser les communautés d'immigrants et perturber la vie des travailleurs. Une seconde marche organisée par des coalitions pour les droits des immigrants s'est tenue au coeur du centre-ville au moment où de nombreux travailleurs du vêtement quittaient le travail. Les marcheurs ont exigé la fin des déportations et l'amnistie immédiate pour tous les immigrants.



San José

À San José, en Californie, plusieurs milliers de travailleurs et de membres de la communauté ont défilé à la défense des droits des travailleurs et des immigrants.

Oakland

Seattle

À Seattle, plusieurs milliers de personnes dont de nombreux travailleurs immigrants et leurs supporters de même que des activistes qui luttent pour l'augmentation du salaire minimum à 15 $ l'heure, ont tenu une marche et un rassemblement. Ils ont dénoncé la politique de déportations massives de l'administration Obama.

À Tacoma, dans l'État du Washington, les actions ont débuté au centre de détention du Nord-Ouest où environ 200 personnes ont scandé « Pas de solos estan » (vous n'êtes pas seuls) alors qu'une camionnette pleine de nouveaux détenus enchaînés les amenait au centre de détention pour immigrants. Le rassemblement a marqué les 56 jours de grève de la faim observés par des dirigeants de la lutte des droits humains au centre pour protester contre le nombre record de déportations sous l'administration Obama et les conditions dans lesquelles les détenus sont maintenus. Le rassemblement s'est terminé par une caravane qui s'est dirigée vers les événements du Premier Mai à Seattle.


Amérique latine et Caraïbes

Cuba

La Havane



Mexique

Mexico





Guatemala

Guatemala



Salvador

San Salvador



Honduras

Tequcigalpa



Nicaragua

Managua


Costa Rica

San Jose



Panama

Panama


Colombie

Valledupar



Venezuela

Caracas





Brésil

Sao Paulo



Bolivie

La Paz


Argentine

Buenos Aires


Europe

Angleterre

Londres




Irlande

Dublin



Norvège

Oslo


Allemagne

Berlin


Suisse

Genève


Hongrie

Budapest


France

Paris



Portugal

Lisbonne




Espagne

Valence



Italie

Rome



Grèce

Athènes


Thessalonique


Ukraine

Donetsk



Russie

Moscou



Crimée


Turquie

Istanbul


Ankara


Asie

Palestine

Gaza



Pakistan

Lahore


Inde

Delhi


Bangladesh

Dhaka




Thaïlande



Vietnam

Ho Chi Minh


Malaysie

Kuala Lampur



Hong Kong



Philippines

Manille


Taïwan

Taïpei



Corée

Pyongyang


Séoul


Afrique

Afrique du Sud


Polokwane



Madagascar

Fort Dauphin



(Sources: LiberationNews.org, Fighback, systemchangenotclimatechange.org, www.amny.com. Photos: B. Kiley, S. Rhodes, Slog, Not One More Deportation, Fightback, U.S. Uncut, Xinhua, Global Climate Convergence, PSL Web, Xinhua, FMLN, AVN, SME, ANDINA, CUT Colombia, IndustriALL, Vermelho, C. Perez, CGT, Revolution Now, PAME, ETUC, SIPTU, CGIL, ITF, RIAN, CNTU, Party Earth, Unite the Union, KCTU, Vietnam News, KCNA, Cattachou, COSATU)


Haut de page


Lisez Le Marxiste-Léniniste
Site web:  www.pccml.ca   Courriel: redaction@cpcml.ca