Le Marxiste-Léniniste

Numéro 89 - 24 août 2012

Le PCC(M-L) honore la mémoire de Hardial Bains
et des autres camarades du Parti


Le PCC(M-L) honore la mémoire de Hardial Bains et des autres camarades du Parti - Cérémonie de l'aube, Cimetière national, Ottawa, 19 août 2012
Le Monument commémoratif du Parti - Du site Web du Parti


Le PCC(M-L) honore la mémoire de Hardial Bains
et des autres camarades du Parti

Le 19 août, la première secrétaire, Sandra L. Smith, et les jeunes du PCC(M-L) ont dirigé la cérémonie de l'aube à laquelle assistaient des membres et des sympathisants, comme à chaque année, au cimetière Beechwood à Ottawa, pour honorer la mémoire et les contributions de Hardial Bains et de tous les membres du Parti aujourd'hui disparus.

Sous un ciel clair et magnifique nuancé par les première lueurs provenant de l'Est, la Garde d'honneur formée par les jeunes est venue se placer à côté du Monument de granit rouge, portant les drapeaux du Parti, pendant que la musique de l'Aube s'élevait doucement dans l'air frais, jouée par l'ensemble de piano, saxophone et violon des musiciens du Parti.

Au nom du Comité central du PCC(M-L), Louis Lang s'est avancé vers le Monument, a déposé solennellement une gerbe de fleurs et levé le poing en un salut communiste, en guise de respect et de détermination à répondre à l'appel du camarade Bains: « En avant ! En avant ! ».

Le représentant de la jeunesse, Enver Villamizar, a déposé une rose rouge au pied du Monument. Il a rendu hommage aux camarades disparus par un salut militant et juré que la jeunesse communiste du Canada défendra fièrement les méthodes de travail et la conception du monde du camarade Bains. Pendant que le ciel commençait à s'éclaircir les musiciens et les chanteurs du Parti ont entonné le chant Notre fondateur, notre dirigeant, dédié au camarade Bains, repris par tous présents.

Les représentants de l'Organisation marxiste-léniniste des États-Unis et du Parti communiste révolutionnaire de Grande-Bretagne (marxiste-léniniste) ont déposé une gerbe au nom du Mouvement communiste international, suivis des membres du Parti représentant les organisations du PCC(M-L) présentes à la cérémonie.

Les premiers rayons directs qui faisaient maintenant éruption à travers les arbres à l'horizon se prêtaient à la réflexion sur l'immense contribution de Hardial Bains et de tous les membres et sympathisants du Parti disparus. Tous se sont ensuite approchés du Monument pour engager des discussions vivantes sur la contribution des camarades dont le nom est gravé dans le granit.

Les lueurs de l'aube faisaient maintenant place à un jour nouveau, un rappel de la dialectique à l'oeuvre dans les rapports humains, où le nouveau livre une bataille constante à l'ancien, et que la victoire est assurée quand les êtres humains s'organisent et répondent à la Nécessité de changement!

L'expérience et les enseignements du camarade Bains et l'oeuvre du PCC(M-L) dans l'ici présent pour organiser la classe ouvrière à la défense des droits de tous et faire naître le nouveau, sont les lueurs qui percent à travers la grande noirceur de l'impérialisme. La lumière de la Nécessité de changement!  grandit, accélère et gagne en force; elle privera l'élite dirigeante du pouvoir de priver le peuple du pouvoir de faire naître la société nouvelle.




Haut de page


Le Monument commémoratif du Parti

Le magnifique Monument commémoratif du Parti au Cimetière Beechwood à Ottawa est dédié à la mémoire du camarade Hardial Bains, fondateur et dirigeant du PCC(M-L), et aux autres camarades du Parti disparus. Le Monument du Parti rend hommage à la classe ouvrière du Canada et aux peuples du monde entier qui luttent pour s'affirmer.


Hardial Bains
1939-1997

La proposition d'ériger un Monument commémoratif avait été faite par le camarade Hardial en 1994, lors du décès de la camarade Anne Boylan. Le PCC(M-L) avait perdu plusieurs camarades, certains à un âge avancé, d'autres dans la fleur de l'âge succombant à la maladie ou à des accidents tragiques. Ces camarades représentent le meilleur de ce que la classe ouvrière canadienne a engendré. Éduqués par le Parti, ils représentent les qualités révolutionnaires de ceux qui, à cause de leur activité révolutionnaire, ont vu la nécessité d'épouser les idéaux du marxisme-léninisme et de bâtir le parti marxiste-léniniste de type nouveau. Le Monument du Parti honorera leur mémoire et leur contribution à la création d'une société nouvelle au Canada, avait expliqué le camarade Hardial. Le Comité central a décidé de décerner une place d'honneur sur le Monument aux camarades David Danielson, Thomas Boylan et Anne Boylan, en tant que combattants communistes de la période de la IIIe Internationale. Le camarade David Hemingway, qui était membre du Comité central au moment de sa mort tragique, dans la fleur de l'âge, a eu droit à la même marque de reconnaissance.

À notre grand chagrin, le camarade Bains est lui-même décédé prématurément et tragiquement en 1997. Le Comité central du PCC(M-L) a réaffirmé sa décision d'ériger le Monument commémoratif du Parti dans l'esprit que le camarade Bains l'avait proposé. Le travail de conception, le choix du site et la campagne de financement ont commencé tout de suite avec la participation active de camarades et amis. En juin 1998, au Deuxième Plénum du VIIe Comité central, la première secrétaire du Comité central, la camarade Sandra L. Smith, a mis en valeur l'esprit révolutionnaire qui était à l'origine de ce projet. Elle a indiqué que le Monument n'était pas érigé pour faire de nos camarades disparus des icônes mais pour immortaliser leur qualité essentielle, la fidélité aux principes et la traduction des paroles en actes à chaque étape de l'histoire du Parti. La meilleure façon de rendre hommage à nos camarades, a-t-elle souligné, est de bâtir le Parti comme condition nécessaire à la transformation des succès du PCC(M-L) en victoire historique.

Le Monument commémoratif du Parti représente le drapeau rouge du communisme moderne surplombant le Canada. Il mesure 8 pieds de largeur et 5'6" de hauteur. Le drapeau rouge porte la faucille, le marteau et l'étoile du PCC(M-L). Sur une pierre sur le flanc gauche de la base il est inscrit : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! » et sur l'autre flanc il y a la devise du Parti : « Il ne s'agit pas de brandir le drapeau rouge, il s'agit de montrer nos couleurs par nos actes. » Sur la base comme telle on lit : « Hardial Bains, 15 août 1939 -24 août 1997. Notre fondateur et dirigeant, Parti communiste du Canada (marxiste-léniniste) » Les fleurs du communisme moderne sont gravées sur la partie inférieure droite de la base et à côté il est écrit : « Vous êtes le rouge de notre drapeau — Lal Salaam » (Lal Salaam signifie Salut rouge). Sur le mât (le flanc gauche du drapeau) sont inscrits les noms de nos trois camarades de la période de la IIIe Internationale : les camarades David Danielson, Thomas Boylan et Anne Boylan, suivis du nom de David Hemingway. Les noms qui ont été ajoutés depuis se trouvent sur le drapeau rouge, au dos du monument.

Dans l'esprit de faire participer tous ceux qui ont contribué et continuent de contribuer à bâtir le PCC(M-L), le Parti examine chaque année les propositions d'y ajouter d'autres noms. C'est ainsi que des membres de l'exécutif du Comité central du PCC(M-L) engagent dans ce projet les pairs des camarades nommés, les familles et les organisations du Parti auxquelles ils appartenaient.

En 1999, le Comité central a décidé que tous les autres camarades dont la nomination serait reçue et discutée parmi leurs pairs et familles et acceptée par lui seraient honorés de la même façon lors de la grande célébration du trentième anniversaire du Parti, en 2000, et en août de chaque année par la suite.

Le Monument commémoratif du Parti représente la qualité révolutionnaire de la fidélité à notre cause telle que proclamée par nos éducateurs immortels, Karl Marx et Friedrich Engels : Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! Vous n'avez rien à perdre que vos chaînes. Vous avez un monde à y gagner ! Le rouge représente le sang de nos martyrs dans le monde entier. Le drapeau est fait de granite provenant de Jhansi, au sud de Delhi, en Inde. Jhansi est un endroit légendaire dans l'histoire de la lutte du peuple indien pour la libération. Lakshmi Bai, la reine de Jhansi, fut une figure dirigeante de la Première Guerre d'Indépendance de l'Inde. Lorsque les Britanniques tentèrent d'annexer Jhansi, en 1853, elle mobilisa une armée de 14 000 volontaires pour défendre la cité. Lorsque les Britanniques lancèrent leur assaut, en mars 1858, elle fit preuve d'une bravoure exemplaire. Une ballade qui lui a été dédiée dit :

Si vaillamment elle combattit
La reine de Jhansi !
Un canon sur chaque parapet
Crachant des feux d'enfer.
Comme elle a combattu,
La reine de Jhansi
Combien courageuse et fière !

Lorsque Jhansi tomba aux mains des Britanniques, la reine réussit à fuir. Elle rassembla une nouvelle armée de rebelles, cette fois à la forteresse de Kalpi, cent kilomètres plus loin. Lakshmi Bai tomba au combat, mais son nom et la cause pour laquelle elle a combattu vivent dans le coeur, l'esprit et l'action révolutionnaire de tous ceux dont nous honorons la mémoire avec ce Monument commémoratif du Parti.

Toute sa vie, le camarade Hardial a exprimé la conviction inébranlable que la classe ouvrière, la paysannerie et toutes les forces progressistes et patriotes mèneront irrésistiblement leur lutte jusqu'à la victoire. L'opinion publique éclairée sera toujours de leur côté, disait-il. La révolution est inévitable. Les peuples iront de l'avant et bâtiront la société nouvelle, la société socialiste qui saura répondre à leur aspiration pluriséculaire à la liberté et à la prospérité.

Dans son livre L'appel des martyrs, il écrit : « L'appel des martyrs et la demande des masses, c'est la révolution. Que tous s'unissent en une seule force irrésistible, dans un torrent révolutionnaire qui saura balayer ce pouvoir barbare qui a causé tant de souffrances et commis de si horribles crimes contre l'humanité... Les peuples doivent s'unir du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest, brandir haut levée la bannière de la libération, combattre pour un nouvel État démocratique pour le triomphe de la révolution et s'engager sur la voie du socialisme. Unissez-vous autour de la classe ouvrière et de son Parti. Emparez-vous des idées du marxisme-léninisme, l'arme spirituelle qui rendra votre unité indestructible, votre force invincible et votre victoire inévitable. Levez-vous, car les temps vous appellent à régler les comptes avec les exploiteurs et oppresseurs des peuples du monde. »

Un monde nouveau est en train de naître, a-t-il dit. Il nous a appelés à bâtir ce monde nouveau dans lequel les masses trouveront leur liberté, une région libérée pour toute l'humanité progressiste.

Voilà ce que représente le Monument du Parti. Il fait flotter le drapeau rouge, la bannière du sacrifice et du progrès, l'emblème du renversement de tous les exploiteurs et de tout ce qui est arriéré et oppresseur. Sa couleur représente le sang des martyrs du monde, des masses ouvrières et des forces démocratiques et progressistes du monde.

Le PCC(M-L) brandira ce drapeau à tous les jours pour signaler l'aube du monde nouveau, un monde qui abolira toute exploitation et oppression, la faim et la misère, le fascisme, l'agression et la guerre, un monde merveilleux dédié à la libération de l'humanité entière. Les temps réclament l'unité du peuple pour réaliser ce monde nouveau.

En 1999, à l'occasion du soixantième anniversaire de naissance du camarade Hardial Bains et du dixième anniversaire de la Rencontre de Chertsey où le camarade Bains a lancé à la classe ouvrière et aux peuples du monde le défi d'agir d'une façon nouvelle, le Parti communiste du Canada (marxiste-léniniste) a inauguré le Monument commémoratif du Parti au Cimetière Beechwood, un des plus anciens cimetières de la région de la capitale canadienne. C'est un très beau site pour tous ceux qui désirent aller rendre hommage à la mémoire de nos camarades, au Parti et à ce qu'il représente.


Continuons d'avancer car la voie est claire
Que l'être humain moderne crée l'histoire
L'histoire nous appelle: En avant! En avant!

Haut de page


Lisez Le Marxiste-Léniniste
Site web:  www.pccml.ca   Courriel: redaction@cpcml.ca